Accéder au contenu principal

La paix du Luxembourg règne au Sahel




Alors que la MISMA peine à réunir des troupes, ils sont pas moins de 10 pays africains à avoir annoncé leur participation plus que « symbolique », voilà que le Grand Duché du Luxembourg franchit le Rubicon en envoyant un couple de soldats du même sexe…ils sont peut être pacsé, la presse « pipole » ne le dit pas…mais eux au moins ils sont là, sur cette terre désertique en surface mais si riche en profondeur…un tournant dans cette guerre du sable…du gaz, du pétrole, de l’or, de l’argent et de l’uranium…toutes substances dont raffolent les économies modernes…
 Depuis l’arrivée des renforts Luxembourgeois, la guerre des sables sahéliens du Mail et d’ailleurs est enfin entrée dans une étape cruciale. En effet, coup sur coup, l’arrivée des troupes du Luxembourg, dont il faut saluer le courage mais pas seulement, ce sont pas moins de deux villes charnières qui sont passées sous le contrôle de la coalition Franco Malienne…Plus connu pour sa puissance financière off-shore, le Grand Duché du Luxembourg vient de faire une avancée considérable dans le monde fermé des puissances belliqueuses en charge de la paix dans le monde. Exit les USA, la Grande Bretagne, la Russie, le Canada, la lointaine Chine, l’indolente Inde, la sulfureuse Australie, l’incontournable Otan. Mais oui, il fallait y penser, cette armée du Luxembourg est bien plus puissante que celle de la Suisse, voire de Monaco…il ne manque plus que le Vatican pour envoyer quelques moines soldats et la boucle sera enfin bouclée….en moins de temps qu’il faudrait pour le dire, avec un tout petit renfort tout riquiqui de l’ile de Malte ou du Lichtenstein, la rébellion Islamo intégriste qui fait régner la Charia et la terreur au Mali -et en Algérie depuis In Aménas-, Tombouctou, Kidal, Gao, Mopti seront délivrés de la terreur intégriste sanguinaire avec foi mais sans loi…Dire que l’armée Malienne et ses nombreux généraux – quid du ratio Nbre de soldats/général ?-, appuyée par plus de 2000 soldats Français avaient mis plus d’une semaine pour avancer de quelques kilomètres vers le Nord-Ouest, depuis l’arrivée des 2 soldats luxembourgeois, c’est la débandade généralisée dans les rangs de l’AQMI, du MUJAO, d’Ançar Dine, des buveurs de sang et des Peuls libido-réfractaires. Alors que les plus grandes puissances militaires et financières trainaient dangereusement les pieds, sans peur et sans reproche, le Grand Duché du Luxembourg entrait en guerre…là au moins il ne risque pas l’enlisement, ça serait vraiment le comble avec 2 soldats habillés en jean comme vous et moi, probablement qu’ils ne portent aucune arme…car ils auraient à payer un supplément bagage à la compagnie Belge qui les a transportés. 
Non ? Ils sont venus par la route ? Voilà que tout s’éclaire, parce que franchement ils auraient dû venir plutôt, au vu de leur efficacité, ils nous ont vraiment manqué. J’imagine si dans leur long périple à travers les sables, ils avaient fait un petit détour par in Aménas, juste pour le fun, vous pensez bien que l’armada djihadiste qui a fait un véritable carnage dans les rangs de la communauté internationale des gens du pétrole installée à In Amenas, n’aurait jamais été inquiétés ! Franchement, on ne peut que déplorer l’absence de sollicitude envers le Luxembourg et sa fringante armée….la communauté internationale est si ingrate à l’égard de ces pays qui n’ont que la religion de l’argent à faire partager….entre riches…Maintenant que la guerre est finie au Mali, que les réserves aurifères pétrolières, gazières, Uranium-ières sont entre de bonnes mains, il faut peut être commencer par installer quelques banques luxembourgeoises à Tombouctou, à Gao et à Kidal….ainsi, les virements aux bandes djihadistes se feront plus rapidement. Car à l’évidence, les groupes islamistes guerriers, maintenant que l’argent est là, que vont-elles pouvoir faire d’autre que de s’installer à proximité de ces banqués, voire à l’intérieur, avec la clim, ils seront bien à l’abris des vents de sable et des coups de soleil…Plus sérieusement, il faudra songer à déposer un dossier pour le prix Nobel de la paix…pour le ministre de la guerre du Grand Duché du Luxembourg… qui l’aura bien mérité…qui s’en plaindrait ? N’est-ce pas grâce à sa vigilance séculaire et seulement avec un pacs  qu’il aura mis fin à une guerre des sables qui était appelée à perdurer bien au-delà des prévisions enthousiastes des commentateurs et autres experts Hexagonaux…comme quoi, un grand pays et une grande nation, ça n’est pas forcément une armée pléthorique et surarmée, ni une pléiade de compagnies pétrolières voraces, ni une multitude de centrales nucléaires dévoreuses d’Uranium africain, ou Sahélien , c’est plus proche, …avec un couple d’homo pacsé, le Grand Duché du Luxembourg vient d’entamer une longue carrière dans les colonies. Ce qui permet à la France néocoloniale de faire l’économie d’une guerre dont elle ne savait ni la durée, ni le couts…ils sont tout de même bien braves ces luxembourgeois…Maintenant il va falloir expliquer tout ça aux groupes Djihadistes sanguinaires du MUJAO, de l’AQMI, d’Ançar Dine et de ceux à venir…c’est la ruée vers l’or Malien et il y en aura pour tout le monde…curieusement, seul le Luxembourg semble intéressé, c’est tout de même un peu louche cette affaire…car à y penser, le Luxembourg, en limitant sa participation à un couple de soldat sans armes et sans tenue rutilantes, sans char et sans autorisation de survol de l’espace aérien de l’Algérie indépendante et souveraine, s’est intelligemment rangée à la formule de la guérilla…celle pratiquée avec succès par les rebelles Maliens…donc à armes égales….on voit déjà tous les groupes djihadites du Sahel poursuivant le couple luxembourgeois à travers les immensités désertiques du Sahara et du sahel…pendant ce temps, les généraux de l’armée malienne viendront calmement s’installer dans les palais gouvernementaux climatisés de Kidal, de Gao et de Tombouctou…avec en voisins totalement désintéressés, les PDG de Total, d’Aréva, de BP, de Statoil, de ENI, et de Sonatrach…bronzant à l’ombre de derricks…au loin, une escouade de 4X4 libyens, en nouveaux cavaliers du désert, soulèvent d’énormes nuages de poussières…à la poursuite du pacs Luxembourgeois…tout juste pour voir la couleur de leurs yeux bleus venus d’ailleurs…à ces rebelles Djihadistes, ces braves grands garçons en mal de sensations fortes…ils ont enfin retrouvé leur jeux favoris, les grandes chevauchées à travers les immensités désertiques que balisent les drapeaux tricolores, devenus le nouvel emblème des Maliens du sud, leurs éternels ennemis…il reste à espérer que les deux gaillards Luxembourgeois ne se lassent pas trop vite de cette virée Sahélienne…la pais est à ce prix…la guerre aussi…
Au fait, a-t-on songé à équiper ces soldats de balises, ils risquent de se perdre dans cette guerre qui ne fait que commencer…BFM serait bien inspirée de leur confier une caméra miniature pour filmer en toute discrétion les moindres exploits que les téléspectateurs pourront suivre sans interruption…ça les changera des journalistes « embeded » de triste mémoire…C’est le PS et Hollande qui seront ravis de faire partager cette aventure aux 46% de Français qui n’aiment pas le mariage pour tous…dire qu’il suffisait de 2 luxembourgeois pour ramener la sérénité et faire remonter les sondages…dans les chaumières de Corrèze et de Bretagne…

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Brahim Hasnaoui, un Fellah en béton

Hommage à Pierrette Meynier

Mon cher Gilbert Meynier C'est avec une immense tristesse que j'apprends le décès de Pierrette ,votre compagne, paix à son ame. En ces instants de profonde douleur, je me souviens des ces instants passés ensemble dans le Dahra, chez les descendants de la tribu des Ouled Riah. Me reviennent ses mots prononcés avec douceur sur les migrations, face un parterre de la société civile mostaganémoise et devant un parterre d'étudiants venus de toutes parts s'abreuver à son immense savoir de la terrible condition humaine. Je me souviens également de cette escapade  réparatrice dans une ancienne cave  du Dahra, là où des crus du terroir nous furent proposés par un de mes anciens et brillants élèves en agronomie. Me reviennent aussi à l'esprit ses interminables discussions avec les jeunes candidats à la migration clandestine...Ce furent des instants de complicité feutrée dont on garde à jamais les vivifiants souvenirs. Mon Très Cher Gilbert, mes singulières priè…