Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du avril, 2011

Dalila Touat une chomeuse adulée

Le procès avait mobilisé de larges franges de la société civile. La plupart des journaux ainsi que France 24 ont couvert le procès pour manifestation et attroupement interdits dans lequel elle encourait la peine d'une année ferme. Mais son combat n'aura pas été vain puisque Dalila Touat a réussi là où les partis politiques auront lamentablement échoué. En effet, la jeune universitaire de 34 ans qui vit mal un chômage forcé, voulait simplement réunir des chômeurs comme elle pour faire avancer leurs revendications pour la dignité. Dénoncée auprès de la police par un appel anonyme, elle sera interpellée 3 jours après avoir distribué des tracts appelant au rassemblement des chômeurs au sein d'une association dont elle venait de déposer les statuts en vue d'une reconnaissance. Lasse d'attendre une réponse de la part des autorités, elle décide alors de passer à l'offensive en distribuant de simples appels à la mobilisation. Accusée d'avoir organisé une manifestat…

Paroles de Habib Tengour

Habib Tengour : « Aucune œuvre ne se suffit à elle-même, elle a besoin de passeurs »


Comment avez-vous retrouvé votre ville, le Tigditt de votre enfance ?
La ville change beaucoup au fil de mes retours ; elle subit une déstructuration sur le plan architectural. Elle a grandi, des HLM poussent dans tous les sens. On note une urbanisation un peu sauvage ; je me dis que c'est un mauvais moment à passer.
Et Tigditt ?
Ah, Tigditt ! Je suis allé voir la maison où je suis né, elle n'a pas beaucoup changé, mais j'ai des craintes. Avant, nous n'avions pas de maisons à étages, puis les gens se mettent à construire en hauteur, c'est inquiétant de voir ces maisons à deux ou trois étages. Ça fait peur, à mon avis, on aurait dû veiller à maintenir certains espaces pour la mémoire de la ville.
On sent chez vous un certain désarroi ?
Pour moi, c'est un monde dont on ne garde pas de traces, c'est ça qui est terrible, vouloir tout effacer, c'est terrible pour la mémoire.
Vos …

La leçon de journalisme...à mettre entre toutes les mains

Dis Bob Woodward, c'est quoi un mauvais journaliste ? Par Pascal Riché | Rue89 | 10/04/2011 | 12H34
Bob Woodward était cette semaine en France, en tournée de promo pour son dernier livre, »Les Guerres d'Obama ». Il y a raconte par le menu les réunions secrètes entre le président et ses conseillers, et leurs divergences sur la stratégie suivie en Afghanistan ; le livre est un best-seller aux Etats-Unis.
Je l'ai croisé jeudi à la Maison de la radio pour une rapide interview qui sera diffusée aujourd'hui dimanche à 19 heures sur France Culture dans l'émission Masse critique, consacrée à la culture et aux médias de l'ère numérique.
Surprise, je ne l'ai pas trouvé si pessimiste qu'il s'était montré dans un récent entretien publié par Le Monde magazine. Certes, il déteste la « fast-info », mais il ne rejette pas en bloc les nouveaux médias.
Sur Internet, après une phase de décantation, certains sites d'information resteront, pronostique-t-i…

Tardive mais ô combien éloquente consécration

Ils étaient venus depuis les lointaines et plus proches contrées. Eux, ce sont les agronomes. Mercredi dernier, le 6 avril 2011, un jury prestigieux s’est retrouvé afin d’honorer un collègue. Mis à part Khelladi Mederbel et votre serviteur, qui sommes de la même génération , les autres membres du jury ont tous été ses élèves, à un titre ou un autre…Lui c’est notre collègue Abdelkader Homrani…après de multiples et injustes tergiversations, le CSF lui a enfin accordé la chance, -que dis-je? le droit- de se frotter à l’habilitation universitaire…un droit naturel, puisque l’intéressé disposait de toutes les conditions d’accès à cette habilitation universitaire qui lui ouvre les portes de la consécration au grade de maitre de conférences…Aïssaoui Chadli avait fait le déplacement depuis la lointaine Tarf…tandis que l’université de Mascara était fortement représentée par Houari Yerrou ainsi que Abdelkader Belhadi ; eux sont venus à titre personnel alors que Méderbel faisait partie intégrante…

Révolte à Sonelgaz

Le siège de Sonelgaz a été totalement paralysé par le personnel de l’entreprise, et ce durant toute la matinée d’hier lundi. Toutes les catégories de personnel étaient représentées. Les revendications portent sur le relèvement des salaires, « une meilleure utilisation des œuvres sociales qui ne profitent qu’aux gens d’Alger », selon de nombreux grévistes rencontrés sur place. Ce mouvement initié d’abord sur la toile par quelques employés a pris une ampleur considérable puisque plus de 95% du personnel y a participé. 
Le syndicat UGTA, dont le représentant refuse toute déclaration à la presse, est fortement contesté par la majorité des grévistes qui n’hésitent pas à exhiber une circulaire signée par un responsable UGTA appelant les travailleurs à faire confiance à la direction générale en vue d’une réelle prise en charge de revendications ouvrières. Selon de nombreux interlocuteurs, cette note de la section syndicale serait à l’origine du mécontentement des travailleurs qui dénient à l’…

Ben Laden n'est jamais loin...de 007

Nul n’ignore que le radicalisme islamiste est une création de la CIA avec le soutien financier et humain des régimes arabes les plus rétrogrades...ce qui est drôle dans la fournaise Libyenne c'est qu'un régime terroriste sanguinaire dictatorial est généralement très ami avec les USA...qui devraient en principe le soutenir...d'autant qu'après avoir fait amande honorable et indemnisé les familles des victimes de Lockerbie, Kadhafi était redevenu fréquentable...jusqu'à la révolte de Benghazi et Tobrouk...mais au lieu de lui venir en aide comme le voulait la tradition, ce sont ses adversaires qui sont chouchoutés...curieux non?
Est-ce à dire que les Américains ont tout faux?
Quant à cette histoire d'armer ou de ne pas armer les insurgés libyens, franchement de qui se moquent-on? Jamais une révolution populaire n'a disposé de tant d'armes et de soutien aérien depuis l'invention de la guerre!!!et en plus en un laps de temps très court...trop court?
Certai…

le passé composé des néorévolutionnaires libyens

lire particulièrement ce post de Thomas C. Mountain, Asmara, Érythrée
le dossier complet est disponible sur le site du Monde lien :
http://balkans.blog.lemonde.fr/2011/04/01/le-passe-charge-des-rebelles-libyens/


La révolté a démarré à Benghazi, dans l’est du pays. Un élément très important qui n’est mentionné dans aucun grand média est que cette ville est le point du continent Africain le plus proche de l’Europe. Benghazi est donc devenue, au cours des 15 dernières années environ, l’épicentre de la migration africaine vers l’Europe. Il est arrivé que plus de 1000 émigrés africains entrent par jour en Libye dans l’espoir d’atteindre l’Europe.

Le trafic humain, un de commerces les plus malsains et inhumains qui soit, s’est transformé en une véritable industrie à Benghazi, brassant des milliards de dollars. Un monde parallèle mafieux s’est développé dans la ville et il est profondément implanté et emploie des milliers de personnes dans tous les domaines et corrompt la police et les fonc…