Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du septembre, 2013

La sauce soja du Derbakji

Le soja est une légumineuse qui est de la même tribu que le petit pois, le pois chiche ou la fève ....des légumes bien de chez nous, que nous avons toujours consommé, parfois dans la démesure....je me souviens, étant jeune écolier puis lycéen, dans mon Béni Mélek natal, que l'arrivée à maturité des petits pois et des fèves, que nous cultivions de manière récurrente, correspondait au début du printemps....si bien que l'espace de deux mois, notre plat quotidien était composé exclusivement de petits pois mais surtout de fève. Cette dernière étant bien plus productive tant en quantité que dans la durée. Les scènes de récoltes collectives de fèves que nous égrainions directement sur les champs étaient des plus courantes. Avec nos mères et nos tantes, nous allions en grappes nous enfoncer entre les rangs serrés des fèves dont la hauteur permettait à des enfants de se cacher au regard des adultes. Ce que j'aimais le plus dans ces sorties familiales, ce sont les superbes fleurs d…

La Chine au chevet de l'Afrique

Le développement de l'économie chinoise pourrait-il profiter à l'Afrique? Oui! à condition que les Africains le veulent et l'imposent à leurs partenaires asiatiques. Voici une subtile illustration des défis qui attedent le continent Africain dont le potentiel agricole, énergétique et minier en a fait une terre de prédilection pour le colonialisme....comment faire pour que les Chinois soient des partenaires moins voraces? 
Le rôle de la Chine dans l’agriculture africaineSource: Centre international pour le commerce et le développement durable (9 septembre 2013)Auteur: Donald L. Cassell Dans cet article, Donald L. Cassell, Chercheur principal et Directeur des Initiatives libériennes à Sagamore Institute, aux Etats-Unis, cherche à déterminer si l’engagement de la chine dans l’agriculture africaine représente une opportunité pour le continent. Il en arrive à la conclusion que la gestion de cet engagement par l’Afrique sera cr…

Une Allemande sur les traces de Pélissier

Une photographe allemande sur les traces d’un massacre colonial
Mettant à profit son passage à Mostaganem, la photographe d’origine allemande, Marion, s’est rendue jusqu’à la grotte de Nekmaria. Accompagnée de Habib Tengour, romancier, poète et désormais homme de théâtre, ainsi que de Karim Chikh, le patron des éditions APIC, et de sa fille Inès, la dynamique photographe n’a pas hésité à pénétrer à l’intérieur de la grotte où périrent, le 19 juin 1845, plus de 1 500 Ouled Riah. Très émue tout comme la jeune collégienne, Marion Beckhauser, l’artiste allemande qui peine à cacher sa passion de l’Algérie, s’est dit consternée par le massacre commis par le colonel français Pélissier. Les traces de fumée qui continuent de tapisser les parois crayeuses de la grotte ont eu un grand impact sur la jeune fille et sur la dame. De son côté, Karim s’est dit tout simplement bouleversé par ces images que l’on a aucune peine à imaginer. Pour lui, cette enfumade voulue et exécutée par un …