Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du décembre, 2011

L'auto suffisance alimentaire est-elle possible en Algérie?

Rachid Sayoud: « En céréaliculture, le défi de l’autosuffisance alimentaire devient possible »
Rachid Sayoud, expert international en céréaliculture est catégorique, nos céréaliers sont capables de relever le défi de l’autosuffisance, du moins pour ce qui est du blé dur et du blé tendre. A la condition que l’on y mette les moyens techniques et financiers, que l’on applique un itinéraire technique rigoureux et que l’on puisse récolter et engranger toute la récolte. L’augmentation des rendements permettrait de réduire de 30% la superficie consacrée annuellement à la céréaliculture. La pratique du semis sans labours améliorerait la structure du sol, réduirait les effets de l’érosion et assurerait de meilleurs rendements. L’enjeu : une économie de plus de 3 milliards de dollars que l’on paye en contrepartie de l’importation de 6 millions de tonnes de blé. Entretien réalisé le 05 mai 2009 par Aziz Mouats

PS: L'entretien a été publié dans son intégralité dans le mensuel "L'Eco"…

Enfin un acte de bravoure nationale...

Energies renouvelablesSignature d'un mémorandum entre Sonelgaz et Desertec Industry InitiativeRiyad Hamadi TSA lien:  http://www.tsa-algerie.com/economie-et-business/signature-d-un-memorandum-entre-sonelgaz-et-desertec-industry-initiative_18517.html Un mémorandum d'entente dans le domaine des énergies renouvelables a été signé ce vendredi 9 décembre à Bruxelles entre Sonelgaz et l'entreprise allemande Desertec Industry Initiative (Dii), a indiqué un communiqué du groupe public. Le renforcement des échanges d'expertise technique, l'examen des voies et moyens pour l'accès aux marchés extérieurs et la promotion commune du développement des énergies renouvelables en Algérie et à l'international sont au cœur de ce "partenariat stratégique".

L'entendement a été ratifié par le PDG de Sonelgaz, Noureddine Boutarfa, et son homologue de Dii, Paul Van Son, en présence du Commissaire européen chargé de l'Énergie,  Gunter Oettinger, et du ministre de l&#…

Gilbert Meynier ravive les mémoires

Des moments inoubliables passés aux cotés de Gilbert Meynier lors de son dernier passage en Algérie. Entamée à Constantine et poursuivie à Skikda, Tlemcen, Oran, Mostaganem, Alger et Tizi Ouzou, entre le 8 et le 20 novembre dernier, la tournée a permis à ce grand ami de l'Algérie et de son Histoire de rencontrer des universitaires et des paysans. C'est à Benabdelmalek Ramdane et à Nekmaria (respectivement 32 et 85 km à l'est de Mostaganem) que l'illustre hôte des Algériens a retrouvé les traces des massacres coloniaux, notamment lors de la visite de la grotte de Nekmaria, où le sinistres Pelissier fera enfumer toute une tribu des Ouled Ryah -soit plus de 1200 personnes ainsi que leur bétail- entre le 18 et le 21 juin 1845. Ce sont ces moments d'émotions et de recueillement qui sont restitués à travers cette chronique en deux temps: un rappel sur le séjour dans le Dahra et une interview publiée dans El Watan Week End, pour parler de la mémoire et de la commémoration…