Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du février, 2012

Les patatiers trahis par le gel ...et les spéculateurs

Cet article est paru dans l'édition d'EL WATAN du 25/02/2012

http://www.elwatan.com/actualite/plusieurs-milliers-d-hectares-de-pomme-de-terre-decimes-par-le-gel-25-02-2012-160406_109.php



Plusieurs milliers d’hectares de pomme de terre décimés par les gelées
Les intempéries ayant marqué les deux premières semaines de février ont causé des dégâts parfois irréversibles sur les champs de pomme de terre de la région de Mostaganem et de la plus part des autres zones côtières du pays. Entre 1,5 et 2 millions de quintaux seraient concernés par le pourrissement des parties aériennes de la plante. Des producteurs appellent à l’aide et souhaitent un recours à l’importation afin d’épargner les consommateurs.
C’est une situation jamais observée dans toute la bande côtière du pays, peu encline aux effets du gel. A cela deux raisons, la première ce sont ces gelées interminables ayant sévit durant 7 à 10 jours consécutifs et qui ont définitivement détruit les partie aériennes de la plantes. La se…

Les larmes du Kerrada

Un ministre sans cravate La journée avait mal commencé…la venue d’Abdelmalek Sellal, le ministre des ressources en eau de l’Algérie ressemblait plus à une ballade pré-électorale qu’autre chose. En effet, en ce dimanche 19/02/2012, bien avant l’arrivée de la délégation au siège de la wilaya, j’avais croisé un photographe du genre sans gêne…avec ses manières de parvenu, il m’a de suite dégouté d’être rentré dans le bureau d’un responsable au demeurant très affable – ceci expliquant cela- où m’avait précédé un très jeune et sympathique sénateur…si, si, ça existe…j’en conviens, c’est très rare, voire rarissime, pour ne pas dire précieux…mais le jeune Mansour, pensionnaire du palais Ziroud Youcef et natif de Hassi Mamèche est demeuré un jeune homme bien sous tous les aspects…puis voilà que cet énergumène de photographe, apparu dans le sillage du retour en grâce de Bouteflika, fait son entrée fracassante…ne se refusant aucun caprice…il aura vite fait de m’exacerber…je quittes alors le bureau…

Bon sang ne saurait mentir

Lettre ouverte à Monsieur Nicolas Sarkozy
Nancy, le 2 décembre 2011
Objet : dépôt des cendres du général Bigeard aux Invalides
Monsieur le Président de France,
J’ai l’honneur de vous informer que j’ai adhéré à la pétition demandant le retrait du projet visant à déposer les cendres du général Bigeard aux Invalides. Si de toute évidence, ce général, n’a certes à un certain moment pas manqué de courage, cela ne saurait en aucune façon absoudre l’irréparable. Tout petit déjà, mon père me relatait des séances de tortures que le poète Pierre Emmanuel disait à faire pâlir les enfers ; j’en ai encore aujourd’hui le frisson. Mon père encore me répétait souvent que la torture n’humiliait et n’avilissait que celui qui la pratique ainsi que ceux qui en sont restés les témoins muets, et ce pour quelques raisons que ce soit : la fin ne justifie jamais les moyens (vérité devenue viscérale au cours du long chemin qui l’a conduit des caves de la gestapo à Dachau en passant par le Struthof).
Cela étant, les…

Mémoires d’enfants d’Algérie

Mes amis et collègues me prêtent souvent une mémoire phénoménale, je n'y prête guère attention, car je suis un peu comme toi...je ne sais pas faire l'effort de me souvenir de bcp de personnes, d'endroits et de faits...pourtant, de ma tendre enfance, je garde des souvenirs impérissables...comme marqués au fer rouge...surtout de mes souffrances et de celle de ma famille...là aussi j'ai droit à quelques quolibets de la parts de certains "amis" qui n'admettent pas...pourtant, de l'enfance je retiens plus de choses que de la vie adulte et celle de maintenant...peut être que je regardes toujours vers le lointain passé...en tous cas merci de cette sincérité toute enfantine que tu a préservée...quoique tu en dises...chez moi le plus dur ce sont les blessures...surtout celles dont on ne parle pas, même pas à sa propre personne...malheureusement j'en ai un bon paquet...je m'en protège par des colères qui ne sont pas toujours appréciées par mes vis à vis…

La civilisation du Chacal

Le débat honteux sur les civilisations a inspiré Médiapart, le journal en ligne d'Edwy  Plenel...un détour édifiant sur l'action civilisatrice de la France en Algérie... c'est loin d'être exhaustif...à lire et à partager...Un bel exemple de civilisation supérieurement criminelle
12 février 2012 | Par Antoine Perraud Pour comprendre à quel point l'esprit public est encore empoisonné par l'inhumanité coloniale, en France, cinquante ans après l'indépendance de l'Algérie, une petite expérience s'impose. Consultons l'encyclopédie participative Wikipédia, qui donne désormais le « la » du sens commun. Commençons par Changarnier (1793-1877), général qui se présenta sous l'étiquette monarchiste à l'élection présidentielle de 1848. C'était un « Africain » : il avait pris part à la soumission de l'Algérie quelques années plus tôt.
Nulle trace de massacres, selon Wikipédia, mais des « expéditions ». Aucune dévastation, mais des « f…

Les Ksours sauveront l'Algérie...du FMI

Ain Ouarka où le sel de la terre
Pour la première fois que je passe le nouvel An dans le Sud, avec ma fille et en compagnie d'un groupe multicolore et multiconfessionnel, j'ai eut bcp de peine à retrouver mon rythme une fois revenu dans le Tell...depuis, j'essaie de retrouver mes repères mais j'ai bien acquis la conviction qu'on ne guérit jamais du grand Sud....alors je ne cesse d'en parler autour de moi et j'essaie déjà d'organiser une autre visite avec des artistes, des poètes, des chercheurs et surtout des étudiants en agro mais également en architecture et en géologie...je connaissais un peu la région des Ksours pour y avoir effectué quelques séjours auprès des éleveurs de moutons, ces nomades sédentaires qui savaient accueillir et qui savaient surtout être généreux de leur temps mais aussi de leur passion pour ces espaces semi désertiques. Mais ces séjours s’étaient toujours déroulés au printemps...mais là, en plein hiver avec de surcroit de la nei…

les tourments d'un appelé du contingent

que cherche-t-on en refusant de célébrer le 19 mars ?

article de la rubrique les deux rives de la Méditerranée > cinquantenaire
date de publication : vendredi 3 février 2012


« C’était à la fin février 1960 peut-être le 26, c’est-à-dire le jour de mes 20 ans. C’était l’après-midi. J’étais dans ma classe de CM1 à l’école de La Plaine à Bédarieux. Envoyé par Monsieur Espitalier, le directeur du cours complémentaire, qui était aussi le directeur de l’école primaire, un élève est venu m’apporter un courrier. Il s’agissait de ce que dans la région on appelait “la billette”. C’était l’avis de mon affectation pour effectuer mon service militaire. Il m’était ordonné de me rendre au Camp Sainte Marthe le 1er mars à Marseille afin de prendre le bateau pour Oran ... (lire la suite) » Nous reprenons ci-dessous deux extraits récents du blog de cet ancien appelé pour faire la guerre en Algérie. En espérant qu’il fait erreur quand il affirme « qu’il n’y a pas de dialogue possible avec des gens qui n…

Le 50ème anniversaire sur l'autre rive

Pendant que l'Algérie s'agrippe à confectionner le plus grand nombre de partis politiques de l'univers, c'est en France que le demi siècle d'une indépendance chèrement acquise met en place une série de manifestations qui feront certainement la part belle aux "Nostalgériques". Ce qui n'empêchera pas les authentique démocrates Français ainsi que les amis de l'Algérie d'y participer avec clairvoyance, rigueur et  perspicacité. Ci dessous, le programme de la LDH, section de Nice, haut lieu du néocolonialisme et de  la droite revancharde et ringarde...
L’indépendance de l’Algérie : manifestations multiples, mémoires croisées

article de la rubrique les deux rives de la Méditerranée > cinquantenaire
date de publication : lundi 30 janvier 2012


C’est parti pour commémorer le 50e anniversaire de l’indépendance de l’Algérie. C’est parti mais de ce côté-ci, en France, en attendant qu’Alger se souvienne que c’est bien [aux] Algériens, de marquer cet événe…