samedi 7 juin 2014

Des lycéens bien combatifs

Les retrouvailles des anciens du lycée Djamel Eddine El Afghani de Mascara...que de grosses pointures...

....et un débat de très haut niveau sur l'agriculture et la sécurité alimentaire en Algérie...on y a parlé aussi de Ben Bella, de Boumediène, de Médeghri, de Kaïd Ahmed, de la Révolution agraire, des erreurs du passé et de celles à venir...du cout de l'eau en agriculture, de l'irrigation, du FNDRA et des ses dérives, de l'effacement de la dette des fellah, des 5000 puits de la plaine de Ghriss, des 60 qx/hectare de blé à El Oued, des domaines royaux de notre voisin de l'ouest, de l'atomisation et du morcellement des terres agricoles, du millions d'hectares irrigables en céréaliculture, du démantèlement du système de formation pour l'agriculture, de l'apport du groupe Hasnaoui à l'agriculture et de son retrait de la sphère agricole, de l'achat par des pays étrangers de 8 millions d'hectares de bonnes terres africaines, de la misère qui se propage dans les pays sub-sahariens et qui guette l'Algérie, de l'achat par Daewoo d'un million d'hectares à Madagascar, de l'eau consacrée à l'agriculture et qui place notre pays à la dernière place; avec seulement 5000 M3/Ha, alors que l'Arabie Saoudite ou le Yemen sont à 20.000 M3/ hectare...on a surtout mis en exergue l'abnégation des fellah de Mascara, qui après avoir épuisé la nappe de la plaine de Ghriss sont allés fertiliser les terres à Réchaïguia, Biskra,
El Oued, Guelma, Aïn Defla, Aïn Skhouna...puis le directeur de l'éducation est venu lire la lettre de la ministre à l'intention des participants....tout semble donc rentrer dans l'ordre...et le report de la rencontre n'est plus qu'un mauvais souvenir...enfin c'est dans cet esprit que nous avons été conviés à un frugal repas traditionnel, avec Reggag et mouton...et des corbeilles de fruits exotiques...ainsi que des dattes indigènes et un gros sourire de la part de nos hotes qui se sont vraiment dépensés pour que le séjour soit des plus agréables et il fut, puisque j'ai retrouvé mon ami Belkacem Henkour que j'avais perdu de vue - lui aussi d'ailleurs- depuis aout 1974...comme quoi, Mascara est toujours la capitale de quelque chose...là c'était la convivialité, la générosité et la rigueur scientifique...peut etre étaient-ce là les balbutiements des futures et néanmoins incontournables assises de l'agriculture et de la sécurité alimentaire de l'Algérie???






Le retour de Regina, une lumière d'Allemagne

Belle surprise ce matin, dans mon messenger, je reçois une visite totalement inattendue et complètement inespérée. Qui frappe à l...