Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du juillet, 2016

La Derdara et l'imposture

Pèlerinage estival sur les terres de l'Emir Abdelkader...passage obligé sous la Derdara, le frêne sous lequel l'Emir Abdelkader a reçu l’allégeance des tribus...le lieu ne manque pas de sobriété...cependant, j'y ai relevé quelques incongruités ...qui m'ont très fortement impacté...encore une fois, ce lieu chargé de notre mémoire collective et ô combien symbolique aura été livré à une stupide méprise...


Je rentre à l'instant de la Derdara...c'est le frêne sous lequel a été sacré l'Emir Abdelkader...il a pris un coup de vieux...c pas de sa faute...des petits génies " dans le sens étymologique indigène" se sont installés tout autour...on dirait une manif...avec des pancartes...signées...ça fait très bazar ...j'ai pas osé retenir des noms...si insignifiants, comme celui d'ancien président de la RADP qui fut chassé par ceux qui l'ont mis au pouvoir, ses postes d'Oujda...après un long séjour dans une sombre caserne, une fois remi…

Ni repentance, ni guerre des mémoires

Cette prise de positions est à l'honneur de ceux qui l'ont signée, ce sont des Historiens, des Chercheurs et des universitaires connus pour leurs travaux méthodiques et sérieux et aussi pour leur probité intellectuelle...qu'ils en soient éternellement remerciés...car l'histoire ce sont souvent les criminels hélas qui la font, mais ce sont les intellectuels et les savants qui la rendent moins tragique...juste en témoignant...et en rapportant les faits dans toute leur cruauté...et la France coloniale a été très cruelle...il est bon, pour l'apaisement des consciences que des gestes de ce genre rappellent tout un chacun à son devoir de mémoire...Aziz MouatsEn mai 2011, l’archéologue et historien algérien Ali Farid Belkadi lançait une pétition «pour le rapatriement des restes mortuaires algériens conservés dans les musées français », en particulier les crânes de résistants algériens tués par le corps expéditionnaire français dans les années 1840 et 1850, qu’…

Un Kennedy à Nekmaria

En cette belle et heureuse journée du 6 juillet, je lis sur mon mur un message de l’historien et homme de culture Hosni Kitouni Hosni...très interpellatif, quoi de plus normal pour un chercheur méticuleux et besogneux jusqu’à l’outrance...Comment rester insensible à ce texte d’une grande intelligence et d’une rare générosité? Du coup, le crayon se libère et entraine avec lui une mémoire presque délirante...par tant d’émotions...émotions nourries par les messages d’une précieuse fraternité que ceux délivrés coup sur coup par feu le Président Kennedy et sa fille Carole...à 52 ans d’intervalle...moulés dans la même argile de la spontanéité, de la générosité et de la profonde et sincère reconnaissance de nos luttes libératrices...alors, ces liens tissés dans la profondeur de nos histoires respectives ne peuvent en rester là...ici, une autre contribution et un autre rappel de notre besoin de mémoire... Le message de Kitouni Hosni Merci Si Aziz Mouats, de tenir haut levé l’emblème de nos sa…

Les chemins du patriotisme sont parsemés d’embûche

Alors que je m’apprêtais à aller déposer une gerbe de fleurs à l’entrée de la grotte de Ghar El Frachih, à l’occasion du 171ème anniversaire des enfumades des Ouled Riah, je lis sur mon mur le message suivant émanant de Monsieur Ali Farid Belkadi…à qui j’avais posté la veille l’enregistrement de l’entretien de Brahim Senouci sur la radio BEUR FM…entretien dans le quel Brahim Senouci restitue avec la rigueur qui le caractérise, les péripéties ayant abouti à la découverte des cranes de nos valeureux combattants et dont il attribue nommément la paternité à Ali Farid Belkadi...je pensais très naturellement que cette histoire de préséance et de paternité n’avait plus de raison d’être, d’autant que l’essentiel était codifié parfaitement et de manière chronologique irréfutable par les médias et par les écrits…moi qui croyais très sincèrement que la controverse n’avait aucune raison d’être, voilà que Ali Farid Belkadi relance la diatribe en des termes insoutenables et totalement injustifiés…