Accéder au contenu principal

Nationalité double pour l'ambassadeur Libyen

 La chute de Kadhafou fera de larges fissures dans le Maghreb Central...déjà y a une grande faille du coté de Chott el Djérid...nos amis tunisiens ayant eut la bonne idée de reconnaitre le CNT....la destruction programmée de l'ambassade Algérienne à Tripoli est un prélude divin pour l'autruche....elle ira noyer son chagrin dans le sable....en attendant des jours plus cléments....vous imaginez le spectacle du nouvel Ambassadeur libyen venant présenter ses lettres de créances à El Mouradia en direct sur El Jazeera...quel spectacle....à ne rater sous aucun prétexte...surtout si c'est un proche du roi Idriss...donc susceptible d'obtenir la double nationalité...Un véritable pied de nez de la part des nouveaux dirigeants libyens. Qui se souviennent certainement que le renversement du Roi Idriss le premier septembre 1969 était également dirigé contre l'Algérie...Puisqu'une fois installé au pouvoir Khadafi tournera le dos à l'Algérie de Boumediène et s'en ira se jeter dans les bras de Gamel Abdennacer... qui était le principal mentor de Ben Bella...lequel Ben Bella, une fois libéré par Chadly s'en ira quémander quelques subsides chez Khadafou...entre dictateurs, il y a de ces raccourcis...avec l'incursion d'une vraie république à nos frontières Sud-Est...il est à parier que le post frontalier de DebDab ne chômera pas...avec l'afflux de nos cousins de Cyrénaique et de Tripolitaine...sauf si quelqu'un qui nous veux du bien décide de le fermer...jusqu'au retour d'un dictateur en Libye...alors on peut mettre une croix sur le rétablissement de relations diplomatiques entre l'Algérie et la Libye...autant demander à l'Otan de bombarder notre ambassade de Tripoli...afin de nous éviter une ruée de Sennoussides en quête de leur seconde (première?) nationalité, celle des liens du sang et de la fidélité, non celles des convenances...politiciennes...

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Brahim Hasnaoui, un Fellah en béton

De Boabdil à Sidi Mejdoub

Autant je comprends la tristesse et la douleurs de ceux qui ressentent très sincèrement cette issue comme une agression contre leur patrimoine, autant je ne comprends pas pourquoi ont n'a rien fait pour sauvegarder ces lieux remplis d'histoire...
Je connais cet endroit depuis l'année 1971...je connais la plupart des familles qui y possédaient une maison ou un cabanon, j'ai appris à connaitre le passé glorieux de ce lieux d'histoire et de patriotisme...j'ai été choqué lorsque l'ex wali Maabed avait pris la décision de procéder aux expropriations, puis je n'ai pas cherché à comprendre pourquoi de nombreux propriétaires ont accepté les offres d'expropriation...j'ai soutenu les groupe présidé par mon ami Mejdoub Kaid Omar...nous avons longuement discuté de ce qui était possible de faire pour sauver le site...puis j'ai vu les premières démolitions et j'ai eu le coeur serré...maintenant il faut se dire les choses frontalement, est…

La leçon de patriotisme de Hosni Kitouni

Je venais à peine de publier un article sur "les Ratages patriotiques" que je découvre cette lettre à coeur ouvert de Hosni Kitouni...en réponse à l'appel à la désertion d'Amira Bouraoui, le coqueluche de réseaux sociaux indigènes...Cette contribution de mon ami et collègue Hosni Kitouni remet toutes les pendules à l'heure...s'il faut lutter c'est ici et en toute responsabilité...et nulle part ailleurs...
c'est aussi ça la flamme de Novembre...

Kitouni Hosni

Chère Amira Bouraoui, laissez moi vous conter une autre histoire un peu différente de la vôtre. J'avais 5 ans, mon père était tailleur de profession, il possédait deux magasins l'un à Skikda l'autre à Constantine. C'était un homme respecté, diplômé de l'école de Paris en haute couture. Il gagnait très bien sa vie, avait une famille de quatre enfants. J'étais son aîné. Son fils aimant. Un jour il disparaît. Je n'ai rien compris sur le moment, ma mère n'a voulu…