Accéder au contenu principal

Nationalité double pour l'ambassadeur Libyen

 La chute de Kadhafou fera de larges fissures dans le Maghreb Central...déjà y a une grande faille du coté de Chott el Djérid...nos amis tunisiens ayant eut la bonne idée de reconnaitre le CNT....la destruction programmée de l'ambassade Algérienne à Tripoli est un prélude divin pour l'autruche....elle ira noyer son chagrin dans le sable....en attendant des jours plus cléments....vous imaginez le spectacle du nouvel Ambassadeur libyen venant présenter ses lettres de créances à El Mouradia en direct sur El Jazeera...quel spectacle....à ne rater sous aucun prétexte...surtout si c'est un proche du roi Idriss...donc susceptible d'obtenir la double nationalité...Un véritable pied de nez de la part des nouveaux dirigeants libyens. Qui se souviennent certainement que le renversement du Roi Idriss le premier septembre 1969 était également dirigé contre l'Algérie...Puisqu'une fois installé au pouvoir Khadafi tournera le dos à l'Algérie de Boumediène et s'en ira se jeter dans les bras de Gamel Abdennacer... qui était le principal mentor de Ben Bella...lequel Ben Bella, une fois libéré par Chadly s'en ira quémander quelques subsides chez Khadafou...entre dictateurs, il y a de ces raccourcis...avec l'incursion d'une vraie république à nos frontières Sud-Est...il est à parier que le post frontalier de DebDab ne chômera pas...avec l'afflux de nos cousins de Cyrénaique et de Tripolitaine...sauf si quelqu'un qui nous veux du bien décide de le fermer...jusqu'au retour d'un dictateur en Libye...alors on peut mettre une croix sur le rétablissement de relations diplomatiques entre l'Algérie et la Libye...autant demander à l'Otan de bombarder notre ambassade de Tripoli...afin de nous éviter une ruée de Sennoussides en quête de leur seconde (première?) nationalité, celle des liens du sang et de la fidélité, non celles des convenances...politiciennes...

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Meursault, un criminel innocent

Ce texte prémonitoire de Khaled Ouaddah. Que je republie à l'occasion de la venue dans le Dahra, pour un circuit mémoriel, du romancier et pamphlétiste Rachid Boudjedra ...le texte est a mettre en relief avec la parution de son nouveau livre " Les contrebandiers de l'histoire"...ou l'impossible réconciliation avec les groupies de Sansal, KD, Bachi et autres renégats...


Albert Camus, une œuvre toujours revisitée
L'Etranger : un criminel innocent ?

Publié dans El Watan le 02 - 02 - 2006
la réalité du roman L'Etranger met mal à l'aise le lecteur. Mais d'où vient la force d'impact qui a fait de ce court récit l'objet de tant de commentaires, d'analyses et de réflexions illimitées parmi les critiques littéraires et dans le monde universitaire d'une façon générale ? C'est le caractère énigmatique du personnage de Meursault qui rend invisible la frontière entre la fiction et la réalité, à travers l'accomplissement …

Ma lettre à Walid Oudaï

Lorsque je suis venu sur vos terres, dans le Dahra Oriental, pays des Ménaceur, je ne savais rien de toi. Par contre je connaissais parfaitement tes aïeux. Avec ta soeur ainée Mina, ton papa Mohamed et tes nombreux cousins, j’ai découvert ces lieux de mémoire et d’histoire. J’ai ainsi appris, grâce à la bienveillance de Kamel Bouchama - moi je lui préfère Bouchmaa- que sur vos terres de Y’oudaiène, était né un certain Macrin, qui fut Empereur de Rome...là haut sur la montagne, à quelques encablures de Cherchell, c’est ton papa et son cousin Mohamed qui m’ont guidé vers les tombes de ton grand père Larbi Oudai...et de celle de Belkacem Allioui, un pur citadin de Césarée...tombé au combat alors qu’il était aux cotés de ta grand-mère, la célèbre moudjahida Zoulikha Oudai...dans le maquis de Y’oudaiène...c’est pourquoi, lui, l’enfant de la ville, a été enterré sur la montagne...celle qui fait ostensiblement face au pic Menaceur...ensuite, nous sommes allés sur les traces de Zoulikha...su…

Ali Ghediri à travers ses écrits