Accéder au contenu principal

L’Islam, version Obama...


Une dépouille mortelle...fut- elle celle de Bin Laden...n'a-t-elle pas droit à certains égards...que la Grande Amérique a crut bon de fouler aux pieds...c'est à mon sens une grande erreur...je précise que je n'ai rien à voir avec la nébuleuse intégriste créée et financée par les USA...mais la mise à mort puis la disparition du corps de Bin Laden sont bien commodes...elles évitent tout procès et donc toutes révélations sur les connexions avec la CIA et autres services secrets à travers le monde...Obama qui est un peu musulman sait que les morts ne son jamais immergés en Islam...que les américains tuent Bin Laden, il a été leur allié puis s'est retourné contre eux...c'est dans la nature des choses ..de la guerre...une salade bien américaine en somme...quoi de plus normal...mais une fois mort, sa dépouille n'appartient pas aux USA...elle appartient à sa famille...ce sont ces erreurs qui creusent les fossés entre les religions...qu'à Dieu ne plaise...mais les américains viennent d'ouvrir un autre front...c'était bien la peine...Allez expliquer maintenant aux jeunes musulmans du monde que le rituel de l'immersion fait désormais partie des pratiques musulmanes...je vous souhaite du plaisir...de la patience...et de la persévérance...vous en aurez largement besoin...alors qu'un Bin Laden mort au combat n'aurait fait qu'un martyr de plus...jeter son corps aux requins n'est pas de la première intelligence...hélas...nous ne sommes pas sortis de la gueule du loup...

Commentaires

  1. La dépouille de Ben Laden a été fièrement jeté en mer ! Ben Laden est mort ! a-t-il initialement existé comme l'on a défini ? Ben Laden, le similaire de la propagande avait bien interprété la mascarade, bravo, chapeau bas aux USA, à New-York, à la capitale du monde, à celle qui a talentueusement su téléguider le monde entiers. Ben Laden est mort ! qui sera la prochaine marionnette ? Pinocchio peut être en personne !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Brahim Hasnaoui, un Fellah en béton

De Boabdil à Sidi Mejdoub

Autant je comprends la tristesse et la douleurs de ceux qui ressentent très sincèrement cette issue comme une agression contre leur patrimoine, autant je ne comprends pas pourquoi ont n'a rien fait pour sauvegarder ces lieux remplis d'histoire...
Je connais cet endroit depuis l'année 1971...je connais la plupart des familles qui y possédaient une maison ou un cabanon, j'ai appris à connaitre le passé glorieux de ce lieux d'histoire et de patriotisme...j'ai été choqué lorsque l'ex wali Maabed avait pris la décision de procéder aux expropriations, puis je n'ai pas cherché à comprendre pourquoi de nombreux propriétaires ont accepté les offres d'expropriation...j'ai soutenu les groupe présidé par mon ami Mejdoub Kaid Omar...nous avons longuement discuté de ce qui était possible de faire pour sauver le site...puis j'ai vu les premières démolitions et j'ai eu le coeur serré...maintenant il faut se dire les choses frontalement, est…

La leçon de patriotisme de Hosni Kitouni

Je venais à peine de publier un article sur "les Ratages patriotiques" que je découvre cette lettre à coeur ouvert de Hosni Kitouni...en réponse à l'appel à la désertion d'Amira Bouraoui, le coqueluche de réseaux sociaux indigènes...Cette contribution de mon ami et collègue Hosni Kitouni remet toutes les pendules à l'heure...s'il faut lutter c'est ici et en toute responsabilité...et nulle part ailleurs...
c'est aussi ça la flamme de Novembre...

Kitouni Hosni

Chère Amira Bouraoui, laissez moi vous conter une autre histoire un peu différente de la vôtre. J'avais 5 ans, mon père était tailleur de profession, il possédait deux magasins l'un à Skikda l'autre à Constantine. C'était un homme respecté, diplômé de l'école de Paris en haute couture. Il gagnait très bien sa vie, avait une famille de quatre enfants. J'étais son aîné. Son fils aimant. Un jour il disparaît. Je n'ai rien compris sur le moment, ma mère n'a voulu…